Student Perception of Stress in Online and Face-to-Face Learning: The Exploration of Stress Determinants – Bojan LAZAREVIC et David BENTZ

Apprendre en ligne est-il plus stressant qu’apprendre dans une classe traditionnelle ? C’est à cette question qu’ont essayé de répondre Bojan LAZAREVIC et David BENTZ.

Le stress est une arme à double tranchant : ses effets sur l’apprentissage peuvent être positifs ou négatifs. Partant de ce constat, les deux chercheurs ont essayé de porter un nouvel éclairage sur ces effets en comparant la transmission d’un contenu identique grâce à un apprentissage en ligne d’une part, et par le biais d’une classe traditionnelle en face-à-face d’autre part.

Passant en revue les travaux sur le stress, les auteurs présentent ce phénomène comme “un phénomène psycho-somatique complexe” et le définissent comme “le niveau de perception subjective d’une tension mentale et émotionnelle ressentie par des étudiants lors d’un processus d’apprentissage”. Par tension mentale, ils entendent “un fort sentiment d’anxiété ; quant à la tension émotionnelle, elle est “liée à des interactions d’un apprenant avec son milieu d’apprentissage ou à une participation à des interactions essentielles liées à cet apprentissage comme les activités en classe, les exercices, etc.”

Le travail des chercheurs vise à répondre à 3 questions :
– dans quelle mesure le niveau de stress perçu par les étudiants varie-t-il selon le mode d’apprentissage (en ligne / en classe traditionnelle) ?
– quels sont les facteurs déterminant ce niveau de stress dans chacun des 2 environnements ?
– quelles sont les implications pratiques possibles de ces niveaux de stress observés pour les stratégies d’apprentissage ?

L’apprentissage traditionnel plus propice au stress
S’appuyant sur un échantillon de 139 étudiants d’un niveau pré-diplôme universitaire, les chercheurs ont pu relever des différences significatives dans le niveau de stress associé à l’apprentissage en ligne. À contenu de cours identique, l groupe en classe traditionnelle s’est révélé légèrement plus stressé que son équivalent en ligne. L’apprentissage en ligne, avec l’atout majeur que représente la flexibilité d’apprentissage, permet une meilleure gestion du temps consacré à l’étude ; il permet en outre un accès facile aux ressources pour l’apprentissage. Enfin, le stress associé aux échanges en groupe dans la classe traditionnelle – avec, en corollaire, la mise en danger de ses relations avec les autres, l’estime de soi et le sentiment d’appartenance – est perçu comme moins important dans l’apprentissage en ligne.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search