Panorama des modalités pédagogiques du Digital Learning – Marion BERNARD

Rançon de son succès rapide, l’apprentissage via le numérique, ou « digital learning », recouvre aujourd’hui de multiples modalités pédagogiques. Une clarification de ces différentes façons de transmettre et d’apprendre s’imposait.

Le e-learning
Si la formation à distance ne date pas d’hier, son évolution grâce aux technologies numériques (on parle même deEducational Technologies ou EdTech) a donné naissance au e-learning, ou apprentissage à distance. Il répond à un besoin de formation accessible et déployable rapidement et se base sur un modèle de formation asynchrone disponible sur le web dans lequel l’apprenant avance à son rythme de manière autorégulée.

La classe virtuelle
À mi-chemin entre le présentiel et la formation à distance, elle se base sur un modèle de formation synchrone et rassemble apprenants et formateurs dans un même lieu virtuel. Ils peuvent ainsi, grâce à un système de visioconférence, interagir en direct, échanger des documents, organiser des groupes de travail et tchater. En somme, les avantages d’une formation traditionnelle sans les inconvénients de coûts et de logistiques.

Le serious game
Un serious game propose une approche pédagogique ludique à un enjeu de formation (gamification de la formation). Ces jeux peuvent prendre diverses formes comme des jeux traditionnels (jeu de l’oie, Monopoly, jeu de cartes) mais aussi des jeux vidéos ou d’ordinateurs en mettant en scène un avatar, avec une mission à remplir et des obstacles à franchir pour atteindre un objectif final. Les sociétés y ont recours notamment pour faire des simulations à distance sur des procédés techniques en recréant les situations du réel. Le serious game permet aux apprenants d’être acteurs de leur formation, ce qui renforce leur implication et les poussent à aller au bout de leur apprentissage. Il en résulte une montée en compétences rapide et un gain de productivité pour les entreprises. De même que le e-learning, avec le serious game, les apprenants peuvent apprendre à maîtriser un nouvel outil, un nouveau process, acquérir des compétences et des connaissances en jouant leur propre rôle dans un jeu vidéo. Différentes situations se présentent alors à eux pour qu’ils puissent mettre en pratique les enseignements théoriques : démarrage de la procédure sur le poste de travail, scénario d’aventure où on est le héros, scénario catastrophe pour apprendre à réagir, accompagnement pas à pas sur une procédure scénarisée, etc.

Le MOOC
Le Massive Open Online Course ou Mooc est un modèle de formation interactif en ligne ouvert à tous. Basé sur l’utilisation d’une plateforme internet, il cumule différentes activités pédagogiques afin de rythmer la formation et booster son efficacité. (courtes vidéos, documents audio et textuels téléchargeables, cas pratiques, travaux de groupes, quiz, forums d’échange entre les apprenants et le formateur. Le MOOC s’éloigne ainsi du schéma classique “apprenant VS expert” et favorise l’apprentissage horizontal.

Le SPOC
Le Small Private Online Course ou Spoc ressemble au modèle du MOOC mais s’adresse à un groupe restreint de personnes, sélectionnées au préalable, permettant au formateur d’être plus présent pour chacun de ses apprenants. Cela favorise le partage d’expérience dans la communauté et facilite la réunion de personnes du même niveau avec des objectifs similaires. Le SPOC inclut en général des coaching individuels et collectifs, des instants d’échanges essentiels pour consolider des connaissances et accumuler les savoirs.

Le Mobile Learning (m-learning)
Cette modalité pédagogique repose sur l’instantanéité et l’accessibilité de la formation, mais rend également possible la gamification de l’apprentissage. Les apprenants se forment ainsi en suivant de très courtes sessions accessibles tout le temps (connexion internet ou pas), sont défiés, gagnent des points et passent au niveau supérieur après avoir réussi un quiz. Totalement adapté à la tendance du “anytime, anywhere, anyplace”, le m-learning séduit les apprenants, optimise leur implication et favorise la rétention d’information.

La réalité virtuelle (RV)
La réalité virtuelle propose aux apprenants une expérience immersive leur permettant d’être placés en conditions réelles. On utilise cette modalité pédagogique notamment dans le cadre de visites virtuelles, d’exercices de sécurité ou encore de mises en situation face à des clients potentiels. L’efficacité est renforcée car la RV optimise totalement la montée en compétence des collaborateurs dans une situation similaire au poste de travail.

Le Social Learning
Le social learning se présente en général sous forme de groupes de discussion sur les blogs, les forums et les réseaux sociaux. Il favorise l’apprentissage par l’échange et le partage d’expérience de manière transversale. Que ce soit le formateur, les experts ou les apprenants, tout le monde collabore et contribue à l’apport de connaissances pour le groupe dans son ensemble. Cet apprentissage quelque peu informel est en réalité très bénéfique pour développer les compétences des apprenants.

L’Adaptive Learning
L’adaptive learning correspond à l’ultra personnalisation de la formation par un système de récupération de data et d’intelligence artificielle. On s’éloigne complètement des parcours séquentiels pour s’adapter aux besoins d’apprentissage de chaque apprenant. Concrètement, une formation en adaptive learning permet de diffuser l’information de manière différente en fonction du niveau de chaque individu. L’apprenant peut également s’arrêter sur des points que d’autres n’étudient pas.

Article-source


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search