Blended learning or face-to-face? Does tutor anxiety prevent the adoption of Learning Management Systems for Distance Education in Ghana? – Brandford BERVELL and Irfan NAUFAL UMAR

Constatant le peu de succès des Learning Management Systems (LMS), pourtant adoptés en grand nombre par les institutions éducatives supérieures (universités),  cet article essaie de comprendre les facteurs expliquant l’anxiété générée par ces LMS auprès des professeurs, élément majeur de cette désaffection.

La notion de tutor anxiety est définie comme “une réaction émotionnelle négative, comme l’inconfort ou la peur, ressentie à l’idée d’utiliser la technologie ou lors de son utilisation”.

Sur la base d’une vaste enquête impliquant 267 professeurs impliqués dans un système d’enseignement à distance au Ghana, les auteurs mettent au jour 3 facteurs principaux pour évoquer cette anxiété : l’influence des collègues, les attentes en termes de résultats (pour l’enseignement comme pour l’apprentissage) et le support technique lié au LMS. Dans cette enquête, l’influence positive ou négative des collègues de l’utilisateur du LMS se révèle être le facteur majeur expliquant l’anxiété face à l’outil.

L’article décrit avec précision les présupposés pédagogiques de l’enseignement à distance, basés sur la théorie constructiviste et qui font reposer une grande partie de la responsabilité de l’apprentissage sur l’apprenant et sur l’auto-apprentissage. Les auteurs rappellent le bénéfice de la présence physique dans les cours en face-à-face et présentent le LMS comme un outil permettant de réduire le fossé entre enseignements présentiel et distanciel en renforçant la collaboration et l’interaction en dehors des sessions en face-à-face.

De multiples facteurs expliquant l’anxiété
L’enquête prend le soin de détailler méthodiquement les relations de plusieurs facteurs avec l’anxiété ressentie en relation avec le LMS :
– relation entre l’anxiété et les attentes de résultats : elle se fonde sur l’utilité perçue du LMS ou les attentes en termes de performance d’enseignement et/ou d’apprentissage (rapidité accrue dans l’accomplissement des tâches, promotion de différentes stratégies d’enseignement, pertinence accrue de l’enseignement et de l’apprentissage) ;

– relation entre l’anxiété et la souplesse d’utilisation : elle se fonde sur le fait que l’utilisation du LMS demandera moins d’efforts et de compétences pour atteindre les objectifs d’apprentissage. Toute difficulté d’utilisation déstabilisera émotionnellement les professeurs ;

– relation entre l’anxiété et l’influence des collègues : l’influence des collègues déterminera l’utilisation effective du LMS par un professeur ;

– relation entre l’anxiété et le support technique : la perception de la disponibilité du support technique lié au LMS (différente de l’accessibilité du support technique) aura des effets directs sur la facilité d’usage du LMS et réduira les tendances à l’anxiété ressentie envers les technologies ;

– relation entre l’anxiété et l’utilisation effective du LMS : si l’anxiété est présente, il est peu probable que l’enseignant utilise cet outil et il se cantonnera à sa méthodologie traditionnelle. À l’inverse, un sentiment de confiance en soi dans la pratique du blended learning se traduira par un niveau d’utilisation élevé du LMS.

L’étude réalisée vise la réduction de ces niveaux d’anxiété par la connaissance ou la signification de variables prédictives et leurs effets sur l’utilisation effective du LMS. Elle propose un nouveau cadre pour évaluer l’anxiété liée à l’utilisation de la technologie, le Technology Related Stimulus-Response Théoretical Framework (TR-SR-TF). Ce cadre théorique nouveau se présente de la manière suivante :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search