It’s time to redefine Journalism Education in Canada – Mike GASHER

En guise de préliminaire, l’auteur rappelle que les formations au journalisme au Canada se sont définies, depuis leur mise en place, comme “les serviteurs de 2 maîtres” : les médias, qui attendent des diplômés la connaissance et la maîtrise de compétences techniques, et l’université, qui exigent l’adhésion à des valeurs comme la recherche, l’enseignement et le service à la communauté.

Les évolutions du monde et donc du journalisme ont conduit à un mouvement appelant à une réinvention de la formation au journalisme.… qui s’est heurté à une forte résistance des enseignements en journalisme à travers tout le Canada, opposant les 2 mondes du journalisme de terrain et du journalisme objet d’étude.

Ces oppositions n’ont pas empêché, au fil du temps, les discussions de se poursuivre : autour de la définition de ce qui constitue un journaliste bien formé, autour de la contribution que les écoles de journalisme pourraient apporter au journalisme comme pratique en évolution. Ces réflexions portent également sur le journalisme tel qu’il se pratique et sur la nécessité pour les journalistes de comprendre les fondements théoriques qui sous-tendent leur travail.

Des pistes d’évolution possibles… mais ardues
L’auteur dessine également des pistes pour établir un pont entre ces positions opposées, indiquant par exemple que la recherche met les théories à l’épreuve du réel en examinant leur logique et leurs fondements dans des contextes professionnels particuliers.

Mike Gasher n’élude pas les difficultés, comme celle du faible niveau académique de la plupart des professeurs en journalisme, issus pour la plupart du terrain.. Il pense de ce fait qu’un tournant plus prononcé vers la recherche académique pourrait être vécu comme une menace à leur statut professionnel, une menace quasi territoriale. Ils seraient certainement peu enclins à voir leur pratique être analysée et critiquée par des non-journalistes.

Une résistance au changement qui n’est pas sans poser problème, notamment pour une autre forme d’enseignement, la formation continue mais aussi pour l’adoption des compétences de base pour l’enseignement. Sans surprise, l’auteur milite pour une intégration harmonieuse de la théorie – sous une forme actualisée – dans les cours favorisant l’acquisition des compétences.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search